Edvard Munch. L’oeil moderne

Angela Lampe, Clément Chéroux (Eds.)

Centre Pompidou, Paris, 2011

44,90

Edvard Munch (1863-1944) est parfois considéré comme un artiste du 19e siècle, un peintre symboliste ou pré-expressionniste. Une idée reçue en fait aussi un artiste reclus, en proie à de violentes angoisses, dépressif, une âme tourmentée. L’exposition montre, à rebours de cette mythologie, que Munch était ouvert aux débats esthétiques de son temps, et qu’il a entretenu un dialogue constant avec les formes de représentation les plus contemporaines : la photographie,le cinéma et le théâtre de son époque. Il ira jusqu’à faire lui-même l’expérience de la photographie et du film, osant des autoportraits qu’il est sans doute le premier à avoir réalisés, à bout portant, en tenant l’appareil d’une main : « J’ai beaucoup appris de la photographie, déclare-t-il. J’ai une vieille boîte avec laquelle j’ai pris d’innombrables photos de moi-même. Cela donne souvent d’étonnants résultats. Un jour lorsque je serai vieux, et n’aurai rien d’autre de mieux à faire que d’écrire mon autobiographie, alors tous mes autoportraits ressortiront au grand jour. » (Edvard Munch, interviewé par Hans Tørsleff, 1930)

Catalogue de l’exposition “Edvard Munch, l’oeil moderne” présentée au Centre Pompidou, Paris (21 septembre 2011 – 9 janvier 2012).

Artikelnummer: 6722 Categorie:

ISBN: 978-2844265241

320 pagina's, 24 × 30 cm, hardcover, Frans